La culture cycliste française

Les montagnes sont plus accidentées qu’en Italie

Après un week-end aussi merveilleux et relaxant, merci Èric, il faut un peu de temps le lundi matin pour retrouver le bon rythme. Une fois à la sortie de Nice et avec 15km de montée à venir, ça fait déjà du bien. Les montagnes ici ont un caractère un peu plus rude. Moins de forêts et surtout des pentes plus raides. Il faisait à nouveau beau et chaud. Ce qui est frappant, c’est que le nombre de cyclistes ici est plusieurs fois supérieur à celui de l’Italie. Cela m’a offert l’opportunité de m’accrocher et de faire du vélo à un rythme légèrement plus élevé que celui auquel j’étais habitué. Eh bien, je le savais. Je ne pouvais pas m’allonger la nuit. Chaque position causait de l’inconfort. Je ne savais pas, mais on m’a dit qu’il fallait comparer le cyclisme en France avec le golf en Angleterre et en Amérique. Vous le faites pour pouvoir consulter les relations d’affaires de manière détendue.

Mon auberge se trouvait dans un tout petit village et était construite au-dessus de la route. La Mairie se trouve dans le même bâtiment. De la salle à manger, je pouvais voir la suite de mon itinéraire.

Mardi matin a commencé avec des nuages ​​très fins, donc la température n’a pas dépassé 22 degrés. Délicieux. Peu après 12 heures, le lac de Castillion est apparu. D’en haut c’est très joli avec cette eau verte. C’est un réservoir et contient 150 000 000 m3 d’eau.

Les 2 derniers jours, il y avait un peu moins d’intérêt pour Cycle-for-Retinoblastoma

Dit vind je misschien ook interessant: